sdclan


Quelques idées pour bien modérer un débat

February 05, 2019 | Carmen Eckert | Methods & Tools |

Share

Rating: 3.5 out of 5

Jean-Blaise Held, codirecteur de Microplume sàrlLorsque vous êtes appelé-e à animer un débat, vous devez vous montrer particulièrement efficace. Vous devez en effet garder la maîtrise de l’échange et, en même temps, vous montrer à l’écoute des interventions. De plus, pour éviter des discussions stériles, voire du blabla fatigant, vous devez essayer de diriger l’échange sur des perspectives précises, voire des propositions concrètes.
Comment faire pour bien faire ?
Voici quelques tuyaux qui pourront être utiles aux modérateurs – trices.

Jean-Blaise Held, codirecteur de Microplume sàrl

1. Préparez les échanges comme si vous deviez défendre chacune des positions qui seront exprimées.

Vous allez évidemment poser des bonnes questions. De plus, vous ne devez pas être pris-e de court par un argument. Vous devez pouvoir rebondir, synthétiser, donner la parole à l’autre partie en étant pertinent-e. Vous devez donc bien maîtriser votre sujet et connaître l’essentiel des arguments qui seront déployés de part et d’autre.

2.  Rédigez une feuille de route

Etablissez les grandes lignes du débat ; vous écrivez les noms des participants (le risque est grand d’en oublier un sous l’effet du stress) ; vous notez sous forme de mots clés votre propos introductif ; vous relevez les principales questions que vous prévoyez de poser ; vous imaginez déjà les mots que vous tiendrez en guise de conclusion.

3. Introduisez le débat

Présentez les participant-e-s, expliquez qui ils/elles sont. Mettez en perspective l’enjeu du débat, ses tenants et aboutissants. Montrez en quoi le public est directement intéressé par l’échange.

4. Prenez le leadership

Dès le début du débat, vous vous imposez comme la personne de référence. Vous adoptez une attitude ferme. Votre corps est droit. Vos pieds s’ancrent dans le sol. Vos gestes sont amples. Votre parole est plutôt forte. Vous n’hésitez pas à couper la parole à un débatteur qui ne laisse pas parler les autres.

5. Gardez en tête votre public

Les participant-e-s au débat ont souvent tendance à voler un peu haut par rapport au public. Votre rôle est de les faire redescendre pour qu’ils/elles soient compris-es. Quand un terme, un sigle, une notion est difficile d’accès, décodez-le immédiatement.

6. Reformulez les propos

Lorsqu’un interlocuteur, une interlocutrice manque de clarté, vous reprenez son propos en lui demandant si c’est bien cela qu’il/elle veut dire.

7. Faites avancer le débat

Lorsque l’échange a tendance à tourner en rond, il vous revient de le faire progresser. C’est là que votre feuille de route vous sera utile pour trouver sur le vif une question qui permet d’aller plus loin.

8. Proposez des perspectives concrètes

Le public apprécie particulièrement les débats qui débouchent sur « quelque chose » : une idée forte, une idée de projet, une idée de réalisation…

9. Concluez

Montrez en quoi le débat a été utile. Mettez en lumière les progrès réalisés dans l’échange. Présentez les perspectives. Eventuellement donnez rendez-vous pour un prochain débat.  Remerciez les participant-e-s et le public.

 

Jean-Blaise Held est codirecteur de Microplume sàrl. Il dirige de nombreuses formations à l’animation de séances et d’entretiens difficilse.  Il est chargé de cours à l’Université de Fribourg. Il anime des cours pour les formations continues de HEG-Friburg, UNIFR et UNIGE. Il est mandaté pour les formations à la communication du FNS, en Suisse romande. http://www.microplume.ch/equipe

Resources and related posts:

Upgrade your workshop with a background story!
Creative Facilitation – an inspiring book for facilitators
Dynamic Facilitation – or the art of creating collective solutions

No Comments

Leave a Reply