sdclan


Avoir sa voix en main et le discours dans la poche

May 16, 2018 | Natalie Frei | Methods & Tools |

Share

Rating: 4.5 out of 5

Volkart

Notre voix est une des qualités les plus frappantes de notre personnalité, elle peut littéralement parler « du plus profond du coeur». Elle est aussi un outil très puissant pour porter nos messages. Dans cet article, un chanteur professionnel explique comment d’entraîner la voix pour la rendre plus persuasive et avoir le discours dans la poche.

Benoît Volkart, chanteur et professeur de chant


Respirer mieux pour parler mieux

Cela vous est déjà  arrivé de devoir prendre la parole en public, de maîtriser votre sujet et sur le moment de perdre vos moyens, de trembler, balbutier ? On se laisse envahir par le stress et on perd le contrôle de la situation.

Le stress ça fonctionne comment ?

On entend souvent parler du stress comme étant négatif, cet ennemi commun qui va nous faire craquer au moment le plus crucial. Mais le stress peut et doit être un outil positif car il apporte beaucoup d’énergie et de concentration sur le moment présent.

Je peux vous dire, en tant que chanteur d’opéra, que sans le stress tous les chanteurs auraient beaucoup plus de difficulté. Il nous permet de nous dépasser et d’arriver à  des résultats qui auraient été impossible sans lui.

Comment apprivoiser le stress ?

Je parle d’apprivoiser car on ne pourra jamais le faire disparaître et surtout on ne veut pas le faire disparaître.

La voie la plus simple, pour le maîtriser, c’est de respirer. Oui, ça a l’air tout simple, et ça l’est. Je ne vous parler pas de respiration standard comme vous les faites consciemment tous les jours à toutes heures de la journée. Non, je vous parle de respirations qui calment, de respirations qui détendent les muscles (tendus par la peur), cette respiration qu’on nomme «abdominale» ; «dans le ventre» ; «diaphragmatique» ; etc. Savez-vous la pratiquer ? Beaucoup risquent de répondre «non», la vérité c’est qu’on le fait tous passivement et naturellement : en dormant, dans le bain, en méditant, en profitant du calme sur une terrasse au soleil.

Et si on parlait des respirations qui détendent ?

Savez-vous faire cette respiration de manière consciente ?

volkart_blog1

Voici un schéma d’un exercice que j’utilise beaucoup avec mes élèves et également pour moi. Vous pouvez y voir trois centres de respirations. Bien évidemment, l’air ne va que dans les poumons, ainsi, ces centres sont surtout des zones dont les muscles vont être étirés, détendus, relâchés par les mouvements de la respiration. Les consonnes qui sont notées à  coté sont utilisées pour inspirer ainsi que pour expirer durant l’exercice. Cet exercice prend entre 5-7 minutes et demande un environnement calme.

  1. On choisit une consonne (ch, ss ou ff) et on expire en la prononçant. Vous pouvez passer à  j, z et v une fois que vous avez bien compris le système de fonctionnement.
  2. On garde la position qu’on avait pour prononcer la consonne et on inspire calmement sans bouger la position.
  3. On répète plusieurs fois les phases 1 et 2 en essayant, à  chaque fois, de se détendre un peu plus et d’observer où va l’air.
  4. Une fois qu’on sent bien le trajet de l’air, on parle afin d’observer les modifications de l’air sur la voix.
  5. On change de voyelle, on recommence et on compare.

Et si on n’a pas le temps de respirer ?

On a toujours le temps de respirer, mais est-ce qu’on s’accorde le temps de le faire ? Si nous ne nous l’accordons pas c’est souvent que nous sommes déjà  sous le coup du stress et que nous l’avons laissé faire. Mais rien n’est irréversible, une seule bonne inspiration peut vous aidez à  reprendre le contrôle.

En conclusion

Avant une prise de parole en public, on se recentre, on respire et on détend son corps. Vous connaissez votre discours, faites-vous confiance. Pendant la prise de parole, on veille à  bien prendre le temps de respirer et on profite du moment.

 

 

Related Stories

 

Comments to“Avoir sa voix en main et le discours dans la poche”


  1. Jean Mutamba says:

    Merci pour cette introduction dans la respiration. c’est simple et efficace.
    Mais il faut encore 1. VOULOIR le faire et 2. Se rappeler de le faire.

    1


Leave a Reply